Ce week-end nous passons à l’heure d’été, quels changements de rythme pour nos enfants et comment les aider à s’y adapter?

Catégories : Blog Laisser un commentaire

 

Dimanche nous passerons à l’heure d’été. Si ce changement d’heure annonce parfois l’arrivée des beaux jours et des journées plus longues, comment aider nos enfants à s’y préparer et quelles peuvent être les conséquences de ce changement sur leur rythme?

Pourquoi les Français changent d’heure deux fois par an?

En France et ce depuis 1975, nous changeons l’heure deux fois dans l’année: une fois au printemps lors du dernier week-end de Mars, et l’autre en Automne, le dernier week-end d’Octobre. A l’époque, l’État souhaitait faire des économies d’énergie, suite au choc pétrolier de 1974, en minimisant les éclairages artificiels afin de faire coïncider les durées d’activité avec la durée d’ensoleillement. Cela avait donc pour but de réduire la consommation d’énergie.

Quelles conséquences sur le rythme biologique des enfants?

 Si cet héritage historique est encore d’actualité, nous en subissons (… ou en acceptons) encore les conséquences. Certains adultes ont déjà du mal à s’adapter, alors que dire de nos enfants à l’heure où les deux parents travaillent, qu’il faut se lever très tôt pour déposer les enfants à la crèche ou à l’école pour ensuite aller travailler?

Si le changement d’heure en hiver est plutôt supportable car « on a le droit à une heure de retard »; le changement d’heure au printemps peut être vécu par les enfants comme un désagrément. En effet, ils perdent une heure de sommeil. Il faudra donc se lever plus tôt le matin si on ne veut pas arriver en retard à l’école. 

 Les enfants peuvent ressentir des difficultés à se coucher plus tôt car le passage à l’heure d’été implique qu’il fasse jour plus tard. Or, on sait que l’alternance jour-nuit est un donneur de temps essentiel dans l’organisation du sommeil de l’enfant. Le changement d’heure au printemps peut donc générer des difficultés d’endormissement. Nous pouvons nous retrouver avec un enfant qui est très fatigué le lendemain.

Comment aider nos enfants à bien gérer ce passage?

Pour les aider, et bien gérer ce passage, il conviendra de provoquer une bonne obscurité et la pénombre dans la chambre d’enfant en fermant bien les stores ou les rideaux. En principe, le noir dans la pièce facilitera son endormissement.

Cependant, nombre de spécialistes nous rassurent sur le fait que l’enfant même très jeune peut s’adapter très rapidement à ce changement et parfois même une seule journée lui suffit pour intégrer ce nouveau rythme.

Il est essentiel de donner aux enfants une certaine régularité dans leur rythme de vie grâce aux donneurs de temps: c’est à dire des heures fixes pour le lever et le coucher (pas trop tard!), une heure fixe pour les repas et des activités structurées. Ceux-ci vont ponctuer et organiser leur journée et ainsi réguler leur rythme veille-sommeil. Plus, ils auront de donneurs de temps, mieux ils pourront gérer les changements d’heure.

Certains préconisent de décaler chaque jour ces donneurs de temps d’un quart d’heure pendant la semaine qui précède le changement d’heure, pour permettre à l’enfant de vivre au mieux ce changement et d’ éviter ainsi un décalage trop brutal d’une heure.

Et les points positifs dans tout ça?

En effet, bien que le changement d’heure décale un peu notre rythme l’espace d’une journée, tout se remet en place assez rapidement. Nous connaissons que trop bien la capacité d’adaptation dont l’être humain fait preuve dans son environnement.

Toutefois, le passage à l’heure d’été est annonciateur du printemps et de ses beaux jours. Ce « voyage dans le temps » nous bascule à travers une nouvelle saison plus radieuse et moins sombre que les mois d’hiver. L’heure d’été évoque aussi l’arrivée bientôt des jours fériés et des ponts de Mai qui en laissent rêver plus d’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *